Un fichier PGN c’est quoi ?

Le format PGN est le format standard pour la sauvegarde de parties d’échecs.

voici quelques informations utiles sur le format PGN.

En tête d’une partie sauvegardée au format PGN se trouvent les données de la partie.

Dans celles-ci sept champs sont absolument nécessaires d’après le standard PGN:

1.  [Event « ? »]

(Nom du tournoi, éventuellement évènement)

2.  [Site « ? »]

(Lieu)

3.  [Date « ????.??.?? »]

(Date)

4.  [Round « ? »]

(Ronde)

5.  [White « ? »]

(Nom des Blancs)

6.  [Black « ? »]

(Nom des Noirs)

7.  [Result « * »]

(Résultat)

Le formatage avec une ligne pour chaque champ, les crochets et les guillemets doit être maintenu
sinon les problèmes à la relecture des données sont prévisibles.

Lors de la saisie de la date, il s’agit aussi de faire attention à quelques subtilités.
La saisie de la date doit absolument être au format AAAA MM JJ. Par ex. 2000.08.11.
Il est relativement fréquent que l’année de la partie, mais non le mois et le jour, soit seulement connu.
Dans ce cas on utilise la forme d’écriture suivante: 2000.??.??.

Pour la mention des résultats quatre valeurs sont prévues, c à d 1-0, 1/2-1/2, 0-1, *

En principe, les trémas ou d’autres caractères spéciaux dépendant de la langue peuvent être
inclus dans un fichier PGN. Des exemples typiques sont ß, é, ö etc.
Mais on devrait éviter généralement l’utilisation de ces caractères car beaucoup de programmes
(surtout dans les zones de langue anglaise) ne les restituent pas correctement.

Dans un fichier PGN, d’autres renseignements sont parfaitement possibles.
Ainsi, il est par exemple possible de saisir des descriptions de positions
ne démarrant pas à partir de la position initiale.
Une description de position dans un fichier PGN ressemble à ceci:

[Eingabe "1"]
[FEN "2B3K1/8/3N1p1p/6pk/5P1P/6P1/7r/5r2 w - -"]

Aprés l’entête de la partie suit la liste des coups ou la notation.
La notation est facilement compréhensible:
elle correspond à la notation abrégée en Anglais (KQRBN pour RDTFC).

Il faut respecter les conventions suivantes:

  1. Avant le coup des Blancs se trouvent toujours le numéro du coup suivi d’un point et d’un espace.

  2. Pour une prise, on utilise un « x », par ex. dxe5.

  3. Pour une mise en échec, un « + » est à utiliser, par ex. Bb5+.

  4. Échec et mat est signalé par  « # », par ex. Qh4#.

  5. Pour les roques la majuscule  « O » (est non le chiffre « 0 ») est utilisée, par ex. O-O-O.

  6. Les coups amenant la nulle (pat, répétition de position, règle des 50 coups) ne sont pas signalés.

  7. Les prises en passant ne sont pas signalées.

  8. Lors d’une promotion un « = » doit être placé devant le symbole de la figure, par ex. e8=Q.

Après la liste de la notation, suivent un espace, puis le résultat et encore un espace.

Chaque ligne ne peut comprendre que 79 caractères et doit (si nécessaire) être interrompue.

Les fichiers PGN peuvent aussi contenir des commentaires et des variantes et il n’y a pas de limitation,
du moins théoriquement, au nombre de parties contenues dans un seul fichier PGN.

Vous vous demanderez s’il est absolument nécessaire de connaître cette structure.
En règle générale non, car les divers programmes prennent ceci en charge,
le plus souvent, automatiquement. Mais comme toujours dans la vie,
c’est une loterie avec les standards comme par ex. le standard PGN.
Tous sont compatibles, mais certains sont plus que compatibles…

Il peut ainsi toujours se produire qu’un fichier PGN important pour vous ne puisse être lu
car un des paramètres décrits plus haut n’est pas correctement pris en charge ou n’est pas respecté.
Dans ce cas, vous devrez mettre la « main à la pâte » pour reformater correctement le fichier.

CRÉER UN FICHIER PGN

Une partie extraite d’une base de donnée d’un fichier PGN peut être relu
par n’importe quel logiciel d’Echecs le plus basique qui soit.(normalement)

Il s’agit en fait d’un fichier ou sont stockés tous les coups d’une ou plusieurs partie d’Echecs,
ainsi que d’autres renseignements complémentaires (nom des joueurs, élo, lieu du match, date, etc …) voir ci-dessus.

Un fichier PGN (Portable Game Notation) n’est donc ni plus ni moins qu’un fichier Texte (.txt)

 

1ère Étape

  • Créez un fichier texte (.txt)

2ème Étape

  • Copiez y et enregistrez y la partie suivante :

[Event « Nationale 4 (2012-2013) – table 4 »]
[Site « Martigues »]
[Date « 2012.10.13 »]
[Round « 1 »]
[White « Huyghues des Etages, Daniel »]
[Black « Zazzi, « ]
[Result « 0-1 »]
[WhiteElo « 1650 »]
[BlackElo « 1916 »]
[ECO « ? »]
[EventDate « 2012.10.13 »]

1. e4 e6 2. d4 d5 3. exd5 exd5 4. Nf3 Bd6 5. Bg5 Nf6 6. Nc3 c6 7. Be2 Bg4
8. Ne5 Bxe2 9. Qxe2 O-O 10. O-O-O Be7 11. h4 Ne4 12. Nxe4 dxe4 13. Bxe7 Qxe7
14. f3 exf3 15. Qxf3 f6 16. Nd3 Qf7 17. Kb1 Nd7 18. Nc5 Nxc5 19. dxc5 Rad8
20. Rd6 Rxd6 21. cxd6 Qd5 22. Qxd5+ cxd5 23. Rd1 Rd8 24. Rxd5 Kf7 25. Kc1 Ke6
26. Rd3 Rxd6 27. Rxd6+ Kxd6 28. Kd2 Ke5 29. Ke3 f5 30. Kf3 g6 31. g3 h6 32. Ke3
g5 33. c3 Kd5 34. b3 b5 35. a3 a5 36. Kd3 a4 37. c4+ bxc4+ 38. bxc4+ Kc5 39. h5
g4 40. Ke3 Kxc4 41. Kf4 Kb3 42. Kxf5 Kxa3 43. Kxg4 Kb4 44. Kf5 a3 45. Kg6 a2
46. Kxh6 a1=Q 47. g4 Qf6+ 48. Kh7 Qg5 0-1

3ème Étape

  • Renommez l’extention .txt en .pgn :

4ème Étape

  • Transmettez votre fichier.

VOUS POUVEZ AUSSI UTILISER DES LOGICIELS D’ÉCHECS

pour ma part j’utilise Lucas Chess